Case Studies
January 8, 2020

Case #

2020.01

Prototyper un savoir partagé au service de la transition et de la transformation des territoires

Tout indique aujourd’hui que la qualité d’une étude ne repose pas uniquement sur la qualité de sa production, mais également sur le soin apporté à sa transmission et aux conditions de son appropriation par les acteurs des territoires. C’est de cette intuition qu’est née la démarche “Scénarios Extrêmes”, une exploration d’un an que nous avons restituée en 2019.

Faire de trois études un commun appropriable

Synthèses graphiques des trois études, et extraites du prototype "Kit d’appropriation"

Chez Ouishare comme à l’ADEME, nous travaillons à faire advenir des transitions qui nous semblent justes, au travers de projets, d’initiatives et de modes d’engagement divers et variés. C’est pourquoi depuis plusieurs années, nous collaborons dans différents contextes et avec différents interlocuteurs pour produire des études sur la ville et ses futurs, notamment dans le cadre du Lab Ouishare x Chronos.

En 2017 nous y co-produisons Datacités, une exploration sur les données comme bien commun de la ville numérique. En complément, l’ADEME et ses partenaires explorent cette même ville numérique sous deux autres angles : celui de la gouvernance avec Audacities, celui des modèles économiques avec Nouveaux Modèles Économiques Urbains (NMEU).

Mais comment mettre toute cette intelligence produite au service d’une action transformatrice du monde ? En 2019, produire davantage de savoirs accélère-t-il réellement la transition énergétique et environnementale ? C’est pour répondre à cet enjeu qu’est née la démarche “Scénarios Extrêmes : prototypes pour un savoir partagé”Nous partagions avec l’ADEME une ambition commune : faire de ces trois études trois communs partagés, au service de l’action concrète dans les territoires.

La démarche “Scénarios Extrêmes” a donc consisté à fournir un effort supplémentaire dans la valorisation de ces travaux. Son objectif ? Faire converger les résultats de ces trois études dans un nouveau commun qui permettrait :

Cette démarche entendait contribuer à dessiner le futur des travaux de l’ADEME, en investissant le chaînon post-étude qui leur manque de façon symptomatique.

Une méthodologie collaborative et centrée utilisateurs

A l’origine du projet, une intuition de l’ADEME : avoir recours à des “scénarios extrêmes” pour créer un prétexte à l’échange, provoquer chez des destinataires parfois déjà saturés d’informations ou loin de ces sujets une attention, des réactions qui, en passant par l’émotionnel et l’imaginaire, permettraient de créer des incitations et des “parcours d’engagement” vers d‘autres contenus et outils proposés par l’ADEME.

Exemple de personas présentant un type de profil destinataire de l’ADEME, et extrait du rapport "Maquetter pour valoriser autrement"

Le projet a gardé le nom de cette méthode. Il s’est voulu résolument expérimental et inclusif. Cela s’est traduit concrètement par :

La méthode co-conçue par l’ADEME, le Lab Ouishare x Chronos et le collectif BAM, et extraite du rapport "Maquetter pour valoriser autrement"

Expérimenter pour apprendre, douter, et s’améliorer

Notre démarche s’est avérée riche d’enseignements. Nous retenons en particulier cinq idées fortes qui mériteraient toutes de faire l’objet de développements ultérieurs :

Cartographie de l’écosystème de l’ADEME, extraite du rapport "Maquetter pour valoriser autrement"

Finalement, nous sommes passé d’une certitude sur LA solution à mettre en place (des scénarios extrêmes pour permettre de mieux s’approprier des savoirs complexes), à quatre réponses possibles (mais non-exclusives), sous formes d’hypothèses, développées et prototypées collectivement : 


Aujourd'hui, ce travail doit se poursuivre : en le partageant, en le confrontant, en en ouvrant les méthodes, toujours dans l’optique d’œuvrer pour le plus grand nombre. Il est probable que d’autres individus ou organisations se posent des questions similaires, et nous n’avons toujours pas de certitudes claires à leur communiquer. D’autres explorent déjà leurs propres pistes d’action en la matière, et nous n’avons pas la prétention de les connaître toutes et encore moins de les “surclasser”. Mais nous avons probablement révélé quelques lignes de fuite, refermé certaines portes et ouvert autant de fenêtres, par tâtonnement. C’est aussi comme cela que nous entendons contribuer aux communs. 

Nous sommes désormais à l’écoute de toutes celles et ceux qui souhaitent s’appuyer sur ces travaux pour poursuivre l’exploration et imaginer des dispositifs d’actions concrètes.

Alors n’hésitez pas à nous contacter ici yann@ouishare.net ou là samuel.chabre@ouishare.net.

D’ici là, bonne immersion !

Lire le rapport complet "Maquetter pour valoriser autrement" qui reprend l’ensemble des éléments méthodologiques et livrables intermédiaires de la démarche "Scénarios Extrêmes"
Thank you! Your subscription has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form... You might already have signed up ?