Case Studies
March 13, 2019

Case #

2.19

Concevoir des solutions à la précarité énergétique avec les premiers concernés

Une équipe de Ouishare a accompagné la fondation Rexel à co-concevoir des solutions afin, dans un premier temps, de mieux intéragir avec les bénéficiaires et améliorer les réponses à la précarité énergétique. Dans un deuxième temps, il s'agissait d'activer une communauté à même d'expérimenter ces solutions.

D'après l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l’énergie, près de 3,8M* de Français (soit 14% des ménages) consacrent plus de 10% de leurs revenus aux dépenses d'énergie de leur logement. C'est la définition la plus courante de ce qu'on appelle la précarité énergétique. Le critère retenu pour caractériser le nombre de Français qui connaissent des difficultés d'accès à l'énergie est sujet à de nombreuses polémiques. A l'image du mouvement des gilets jaunes, certains plaident pour intégrer le coût de l'essence dans ce calcul. D’autres approches peuvent être retenus pour quantifier la précarité énergétique : une étude de 2018 révèle que 3,5 millions de ménages déclarent souffrir du froid dans leur logement. A noter que 55% de ces ménages ont plus de 60 ans. Cette précarité énergétique est à mettre en relation avec une transition écologique souhaitable et la mauvaise qualité thermique du parc de logements français. Les 3/4 du parc se situent dans les classes D, E, F ou G.

Captation graphique réalisée par Ouishare lors du premier atelier sur la définition de la précarité énergétique

La volonté de permettre l’accès à une énergie propre et abordable à l’ensemble de la population mobilise la fondation Rexel depuis 2013. Plus récemment, la volonté de la fondation est de mettre les habitants au cœur de la recherche de solutions. Notamment dans le Nord de la France avec un projet consistant à identifier des pistes de solutions à la précarité énergétique à Roubaix.

Pour mettre cette volonté en œuvre et envisager de nouvelles manières d'interagir avec les bénéficiaires, la fondation Rexel et Ouishare ont décidé de travailler ensemble autour de cette thématique.

Notre accompagnement s’articule autour des questions suivantes :

Nous mobilisons les participants afin de faire émerger de potentielles coopérations à lancer collectivement. Ce travail a été réalisé avec des participants comme le GRAAL, les compagnons bâtisseurs, la fondation Abbé Pierre, Energie solidaire, plusieurs centres sociaux de Roubaix, des entreprises comme Rexel ou Leroy Merlin, et des habitants de Roubaix vivant ou ayant vécu cette situation de précarité. Il s’agit aussi d’activer une communauté à même d’expérimenter ces solutions.

Ouishare apporte des compétences en design de communauté, design d’ateliers et animation de groupes. Pour être juste dans la manière d’échanger avec un public divers et parfois fragile, la Fondation Rexel a fait appel aux talents de médiateur de Daniel Maciel, qui est impliqué dans l’associatif à Lille depuis une vingtaine d’année, connaît le territoire et l’approche à avoir avec la diversité des acteurs rassemblés. Son expérience dans les relations avec des personnes en grande précarité contribue grandement au succès des ateliers en garantissant leur caractère bienveillant et inclusif.

Cultiver une posture empathique

Concrètement, nous concevons et animons une série de 4 ateliers pour créer une communauté autour de cette thématique, prête à s’engager et à expérimenter des solutions potentielles.

Nous travaillons de manière itérative, chaque nouvel atelier étant construit sur les bases du précédent avec pour objectif double de fédérer ces acteurs et de faire émerger des idées communes. Nous faisons particulièrement attention à ne pas “pousser” des solutions et à garder une posture d’écoute et de facilitateurs. Notre posture neutre et naïve, nous qui n'appartenons pas l'écosystème "énergie" est un atout car il nous permet d’aborder les sujets sans a priori et avec beaucoup de curiosité.

Enfin, nous veillons à documenter ce qui se passe lors de ces ateliers ainsi que le processus, afin de pouvoir rendre la démarche plus facilement réplicable dans d’autres localités.

Concevoir des solutions complexes à un enjeu double

Etonnamment, le manque de financement n’est pas une la principale difficulté rencontrée. Les faiblesses identifiées concernant les réponses à la précarité énergétique sont les suivantes : manque de dialogue entre les différents acteurs, complexité des différents dispositifs et de la communication existante pour en bénéficier et défiance entre les différentes parties prenantes.

Il manque un environnement de confiance et d’écoute pour la personne en situation de fragilité.

Pour pallier ces lacunes, trois grandes pistes de solutions sont envisagées :

Captation graphique réalisée par Ouishare, dans le cadre de l'atelier "Prototypage de solutions"

Pour plus d'informations sur ce projet, contactez taoufik@ouishare.net & arthur@ouishare.net


*Sources : https://www.ademe.fr/expertises/batiment/quoi-parle-t/precarite-energetique

Thank you! Your subscription has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form... You might already have signed up ?