Magazine
May 28, 2018

Morning OS : explorer la ville à sa périphérie

Le cahier des charges était le suivant : trouver un lieu où l’on pourrait s’installer avec des projets proches et animer une programmation événementielle à l’année. Pour un collectif dont le capital matériel se résume à trois tables en bois DIY, quelques chaises et un écran, se lancer dans l’immobilier était loin d’être une évidence. Nous ressortons de cette recherche, longue de presque un an, forts de deux apprentissages.

Trop de coûts fixes, c’est mettre en risque notre capacité à explorer

En tant que collectif de travailleurs indépendants, nous n’avons jamais eu de coûts fixes conséquents grâce à un fonctionnement basé sur un espace de coworking (Mutinerie puis Volumes et Le Square), peu d’immobilisations et peu de salariés. L’absence de pression financière facilite notre capacité à explorer et à envisager des directions inattendues. Ouvrir un lieu en propre aurait signifié décupler nos coûts fixes et potentiellement devoir développer des activités économiques plus éloignées de notre ADN. La recherche d’un partenariat auprès d’un gestionnaire d’espace est apparue comme une évidence afin de nous focaliser sur nos savoir-faire : l’éditorialisation, l’organisation d’événements et la création de frictions créatives entre acteurs de l’innovation sociale et territoriale.

L’absence de pression financière facilite notre capacité à explorer et à envisager des directions inattendues.

Penser la ville de demain, s'extraire du centre des métropoles

Dans la lignée du dernier Ouishare Fest à Pantin, “Villes de tous les pays, Unissez vous !”, nous explorons les mutations urbaines pour répondre aux grands enjeux de notre temps. Notre conviction est qu’aujourd'hui, la transformation des villes se joue en dehors des centres métropolitains : explorer la ville, c’est aller voir ce qui se passe dans ses marges, parcourir ses interstices.

Morning OS, un nouveau lieu et de nombreux défis  

Morning OS est le fruit de notre rencontre avec Morning Coworking. Il s'agit d'un immeuble de 3000m² à Bagnolet, un espace à la fois de travail et expérimental dédié à l’innovation sous toutes ses formes. Voici les trois défis que nous avons identifiés pour en faire un lieu singulier.

Fédérer autour d’une vision de l’innovation des projets pluridisciplinaires

Les premiers occupants de Morning OS sont des organisations partageant une conception de l’innovation à visée sociale mais, chacune, avec une approche unique : La Belle Friche sont des architectes spécialistes en urbanisme collaboratif, Cog’Innov questionne l’innovation à l’aune des sciences cognitives, Ancoats accompagne de tiers-lieux culturels dans la recherche de modèles économiques alternatifs tandis que le Collectif Bam défend un design éthique. Si nous occupons aujourd’hui un espace ouvert de 140m², de nombreux autres espaces sont disponibles. A plein régime Morning OS pourra accueillir jusqu’à 40 organisations. Nous chercherons alors, par une gouvernance ouverte et des projets destinés à la ville de Bagnolet, à fédérer ces multiples approches autour d’une vision de l’innovation élaborée collectivement.  

Susciter des imaginaires pour le Grand Paris

La localisation de Morning OS sur une ligne de fracture urbaine entre Paris et sa périphérie, à Gallieni, au pied de l'échangeur autoroutier de l’A3, en fait un espace propice pour questionner imaginaires et réalisations du Grand Paris. Afin de provoquer ces échanges, nous organisons plusieurs cycles d'évenements, faisant souvent écho aux études-explorations que nous menons en parallèle. Le premier cycle, sur la ville en transition, débutera le 7 juin avec le lancement de l'étude Sharitories 2. Celle-ci porte sur la mesure de l'impact de l'hybridation des lieux sur la fabrique de la ville.

Ancrer le lieu au plus près des besoins du territoire

C’est le défi principal : comment devenir un espace ouvert et ressource pour les habitants de Bagnolet ? Comment s’assurer que notre lieu s’accorde avec la ville et produise des effets positifs ? Nous réalisons actuellement un diagnostic territorial (recherche, cartographie des acteurs locaux, entretiens) pour comprendre les principaux enjeux des Bagnoletais, comment nous intégrer au tissu existant et les besoins auxquels nous pourrions répondre avec nos compétences. Première idée par exemple: ouvrir en fin de journée nos salles de réunions à destination d’étudiants en chemin entre la fac et chez eux et de les accompagner dans leurs projets professionnels ou entrepreneuriaux.

Morning OS est ouvert et vous êtes les bienvenus : nous contacter

L’inauguration se tiendra le 29 mai prochain et nous vous donnons rendez-vous :

  • Le 22 mai à 18h30 : Ouishare drink, challenge Gare Partagée 
  • Le 7 juin à 18h30 : lancement de l’étude Sharitories 2 qui cherche à objectiver l’impact de l’hybridation des lieux dans la fabrique de la ville

Un grand merci à Antonin, Hélène, Samuel et Edwin pour leur aide à la rédaction et à l’édition de cet article.

Morning OS : explorer la ville à sa périphérie

by 
Victor Wright
Magazine
May 22, 2018
Share on

Nouveau départ et nouveau projet pour l’équipe de Ouishare Paris avec Morning OS, le lieu que nous allons animer à Bagnolet. Nous venons tout juste de déballer nos cartons avec une ambition en tête : rassembler, au sein d’un espace pluridisciplinaire, celles et ceux qui explorent les marges et les interstices du Grand Paris.

Le cahier des charges était le suivant : trouver un lieu où l’on pourrait s’installer avec des projets proches et animer une programmation événementielle à l’année. Pour un collectif dont le capital matériel se résume à trois tables en bois DIY, quelques chaises et un écran, se lancer dans l’immobilier était loin d’être une évidence. Nous ressortons de cette recherche, longue de presque un an, forts de deux apprentissages.

Trop de coûts fixes, c’est mettre en risque notre capacité à explorer

En tant que collectif de travailleurs indépendants, nous n’avons jamais eu de coûts fixes conséquents grâce à un fonctionnement basé sur un espace de coworking (Mutinerie puis Volumes et Le Square), peu d’immobilisations et peu de salariés. L’absence de pression financière facilite notre capacité à explorer et à envisager des directions inattendues. Ouvrir un lieu en propre aurait signifié décupler nos coûts fixes et potentiellement devoir développer des activités économiques plus éloignées de notre ADN. La recherche d’un partenariat auprès d’un gestionnaire d’espace est apparue comme une évidence afin de nous focaliser sur nos savoir-faire : l’éditorialisation, l’organisation d’événements et la création de frictions créatives entre acteurs de l’innovation sociale et territoriale.

L’absence de pression financière facilite notre capacité à explorer et à envisager des directions inattendues.

Penser la ville de demain, s'extraire du centre des métropoles

Dans la lignée du dernier Ouishare Fest à Pantin, “Villes de tous les pays, Unissez vous !”, nous explorons les mutations urbaines pour répondre aux grands enjeux de notre temps. Notre conviction est qu’aujourd'hui, la transformation des villes se joue en dehors des centres métropolitains : explorer la ville, c’est aller voir ce qui se passe dans ses marges, parcourir ses interstices.

Morning OS, un nouveau lieu et de nombreux défis  

Morning OS est le fruit de notre rencontre avec Morning Coworking. Il s'agit d'un immeuble de 3000m² à Bagnolet, un espace à la fois de travail et expérimental dédié à l’innovation sous toutes ses formes. Voici les trois défis que nous avons identifiés pour en faire un lieu singulier.

Fédérer autour d’une vision de l’innovation des projets pluridisciplinaires

Les premiers occupants de Morning OS sont des organisations partageant une conception de l’innovation à visée sociale mais, chacune, avec une approche unique : La Belle Friche sont des architectes spécialistes en urbanisme collaboratif, Cog’Innov questionne l’innovation à l’aune des sciences cognitives, Ancoats accompagne de tiers-lieux culturels dans la recherche de modèles économiques alternatifs tandis que le Collectif Bam défend un design éthique. Si nous occupons aujourd’hui un espace ouvert de 140m², de nombreux autres espaces sont disponibles. A plein régime Morning OS pourra accueillir jusqu’à 40 organisations. Nous chercherons alors, par une gouvernance ouverte et des projets destinés à la ville de Bagnolet, à fédérer ces multiples approches autour d’une vision de l’innovation élaborée collectivement.  

Susciter des imaginaires pour le Grand Paris

La localisation de Morning OS sur une ligne de fracture urbaine entre Paris et sa périphérie, à Gallieni, au pied de l'échangeur autoroutier de l’A3, en fait un espace propice pour questionner imaginaires et réalisations du Grand Paris. Afin de provoquer ces échanges, nous organisons plusieurs cycles d'évenements, faisant souvent écho aux études-explorations que nous menons en parallèle. Le premier cycle, sur la ville en transition, débutera le 7 juin avec le lancement de l'étude Sharitories 2. Celle-ci porte sur la mesure de l'impact de l'hybridation des lieux sur la fabrique de la ville.

Ancrer le lieu au plus près des besoins du territoire

C’est le défi principal : comment devenir un espace ouvert et ressource pour les habitants de Bagnolet ? Comment s’assurer que notre lieu s’accorde avec la ville et produise des effets positifs ? Nous réalisons actuellement un diagnostic territorial (recherche, cartographie des acteurs locaux, entretiens) pour comprendre les principaux enjeux des Bagnoletais, comment nous intégrer au tissu existant et les besoins auxquels nous pourrions répondre avec nos compétences. Première idée par exemple: ouvrir en fin de journée nos salles de réunions à destination d’étudiants en chemin entre la fac et chez eux et de les accompagner dans leurs projets professionnels ou entrepreneuriaux.

Morning OS est ouvert et vous êtes les bienvenus : nous contacter

L’inauguration se tiendra le 29 mai prochain et nous vous donnons rendez-vous :

  • Le 22 mai à 18h30 : Ouishare drink, challenge Gare Partagée 
  • Le 7 juin à 18h30 : lancement de l’étude Sharitories 2 qui cherche à objectiver l’impact de l’hybridation des lieux dans la fabrique de la ville

Un grand merci à Antonin, Hélène, Samuel et Edwin pour leur aide à la rédaction et à l’édition de cet article.

by 
Victor Wright
Magazine
May 22, 2018

Morning OS : explorer la ville à sa périphérie

by Fernanda Marin
Victor Wright
Magazine
Share on

Nouveau départ et nouveau projet pour l’équipe de Ouishare Paris avec Morning OS, le lieu que nous allons animer à Bagnolet. Nous venons tout juste de déballer nos cartons avec une ambition en tête : rassembler, au sein d’un espace pluridisciplinaire, celles et ceux qui explorent les marges et les interstices du Grand Paris.

Le cahier des charges était le suivant : trouver un lieu où l’on pourrait s’installer avec des projets proches et animer une programmation événementielle à l’année. Pour un collectif dont le capital matériel se résume à trois tables en bois DIY, quelques chaises et un écran, se lancer dans l’immobilier était loin d’être une évidence. Nous ressortons de cette recherche, longue de presque un an, forts de deux apprentissages.

Trop de coûts fixes, c’est mettre en risque notre capacité à explorer

En tant que collectif de travailleurs indépendants, nous n’avons jamais eu de coûts fixes conséquents grâce à un fonctionnement basé sur un espace de coworking (Mutinerie puis Volumes et Le Square), peu d’immobilisations et peu de salariés. L’absence de pression financière facilite notre capacité à explorer et à envisager des directions inattendues. Ouvrir un lieu en propre aurait signifié décupler nos coûts fixes et potentiellement devoir développer des activités économiques plus éloignées de notre ADN. La recherche d’un partenariat auprès d’un gestionnaire d’espace est apparue comme une évidence afin de nous focaliser sur nos savoir-faire : l’éditorialisation, l’organisation d’événements et la création de frictions créatives entre acteurs de l’innovation sociale et territoriale.

L’absence de pression financière facilite notre capacité à explorer et à envisager des directions inattendues.

Penser la ville de demain, s'extraire du centre des métropoles

Dans la lignée du dernier Ouishare Fest à Pantin, “Villes de tous les pays, Unissez vous !”, nous explorons les mutations urbaines pour répondre aux grands enjeux de notre temps. Notre conviction est qu’aujourd'hui, la transformation des villes se joue en dehors des centres métropolitains : explorer la ville, c’est aller voir ce qui se passe dans ses marges, parcourir ses interstices.

Morning OS, un nouveau lieu et de nombreux défis  

Morning OS est le fruit de notre rencontre avec Morning Coworking. Il s'agit d'un immeuble de 3000m² à Bagnolet, un espace à la fois de travail et expérimental dédié à l’innovation sous toutes ses formes. Voici les trois défis que nous avons identifiés pour en faire un lieu singulier.

Fédérer autour d’une vision de l’innovation des projets pluridisciplinaires

Les premiers occupants de Morning OS sont des organisations partageant une conception de l’innovation à visée sociale mais, chacune, avec une approche unique : La Belle Friche sont des architectes spécialistes en urbanisme collaboratif, Cog’Innov questionne l’innovation à l’aune des sciences cognitives, Ancoats accompagne de tiers-lieux culturels dans la recherche de modèles économiques alternatifs tandis que le Collectif Bam défend un design éthique. Si nous occupons aujourd’hui un espace ouvert de 140m², de nombreux autres espaces sont disponibles. A plein régime Morning OS pourra accueillir jusqu’à 40 organisations. Nous chercherons alors, par une gouvernance ouverte et des projets destinés à la ville de Bagnolet, à fédérer ces multiples approches autour d’une vision de l’innovation élaborée collectivement.  

Susciter des imaginaires pour le Grand Paris

La localisation de Morning OS sur une ligne de fracture urbaine entre Paris et sa périphérie, à Gallieni, au pied de l'échangeur autoroutier de l’A3, en fait un espace propice pour questionner imaginaires et réalisations du Grand Paris. Afin de provoquer ces échanges, nous organisons plusieurs cycles d'évenements, faisant souvent écho aux études-explorations que nous menons en parallèle. Le premier cycle, sur la ville en transition, débutera le 7 juin avec le lancement de l'étude Sharitories 2. Celle-ci porte sur la mesure de l'impact de l'hybridation des lieux sur la fabrique de la ville.

Ancrer le lieu au plus près des besoins du territoire

C’est le défi principal : comment devenir un espace ouvert et ressource pour les habitants de Bagnolet ? Comment s’assurer que notre lieu s’accorde avec la ville et produise des effets positifs ? Nous réalisons actuellement un diagnostic territorial (recherche, cartographie des acteurs locaux, entretiens) pour comprendre les principaux enjeux des Bagnoletais, comment nous intégrer au tissu existant et les besoins auxquels nous pourrions répondre avec nos compétences. Première idée par exemple: ouvrir en fin de journée nos salles de réunions à destination d’étudiants en chemin entre la fac et chez eux et de les accompagner dans leurs projets professionnels ou entrepreneuriaux.

Morning OS est ouvert et vous êtes les bienvenus : nous contacter

L’inauguration se tiendra le 29 mai prochain et nous vous donnons rendez-vous :

  • Le 22 mai à 18h30 : Ouishare drink, challenge Gare Partagée 
  • Le 7 juin à 18h30 : lancement de l’étude Sharitories 2 qui cherche à objectiver l’impact de l’hybridation des lieux dans la fabrique de la ville

Un grand merci à Antonin, Hélène, Samuel et Edwin pour leur aide à la rédaction et à l’édition de cet article.

by 
Victor Wright
Magazine
Thank you! Your subscription has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form... You might already have signed up ?