Inside Ouishare
July 5, 2019

Ce que l'on retient de notre visite au QG de La Bascule, lobby citoyen

L’histoire part d’une intervention de Maxime dans une école qui met au défi des étudiants de s’engager pour 6 mois afin de réfléchir ensemble à la transition de notre société vers un monde plus responsable socialement et écologiquement. Ce collectif vise à l'émergence d’une société plus juste socialement, prenant soin de l’environnement et résolument démocratique. Aujourd’hui, comme Ouishare, l'approche privilégiée est la collaboration, l’amplification de ce qui est déjà fait par d'autres acteurs : individus, associations, entreprises… 

Nous sommes allés à Pontivy en Bretagne, où bat le cœur de la Bascule, dans une clinique désaffectée qui bientôt sera transformée en EPHAD. Une quarantaine de personnes y ont trouvé résidence. La moyenne d’âge est jeune, autour de 25 ans. 


On a eu la chance en arrivant, de passer l’après midi à écouter et commenter les présentations des différents organes de gouvernance du mouvement, car les membres de la bascule se préparaient pour une vidéo de présentation en direct du mouvement. On a aussi pu participer à un temps de travail sur l’événement clé de la bascule qui se profile pour la fin août : L’an Zéro, un festival qui réunit les acteurs des transitions écologique, sociale et démocratique pour amplifier l’élan de bascule. 

Ces quelques moments d’observation ont été pour nous une source d’inspiration, et ont renforcé notre confiance en la capacité d’un groupe à s’organiser pour réaliser de grandes choses.


Nous avons été impressionnés par : 

  • Leur capacité à vivre ensemble dans une situation très précaire, confort très limité et pourtant nous avons pu observer une ambiance très chaleureuse, un partage des tâches qui à l’air de fonctionner et une sorte d’harmonie. 
  • L’accueil très convivial bien qu’informel. On se sent tout de suite bienvenu et vite intégré au collectif. On ressent une grande curiosité de la part de chaque résident. Cet accueil nous a particulièrement étonné au vu du peu de temps disponible, et des préoccupations quotidiennes de la communauté.


Nous avons particulièrement aimé : 

  • Un de leurs organes (=équivalent de nos groupe de gouvernance): le chemin

ils ont mis en place une gouvernance partagée avec l’université du nous qui a fait émerger une dizaine d’organes.
Le chemin est celui qui s’assure du cadre du travail, il a pour but de faciliter les relations entre les individus, et notamment à travers une équipe de facilitateurs qui facilitent les réunions d’autres membres de la communauté. 

  • Le Flash info : pour répondre à des problèmes de communication interne ils ont mis en place un flash info (méthode de diffusion de l’information aux moments des repas (toujours en commun)). Une manière assez simple et efficace, de partager les informations à toutes l’équipe. C’est à la fois rafraîchissant et efficace. Le principe est le suivant : tout le monde se regroupe après le repas en ronde et se met à chanter “flash info”, puis tout de suite un membre prend la parole pour annoncer une nouvelle très rapide, le silence se fait et le groupe reprend le jingle “flash info”, un autre membre prend la parole et donne une nouvelle et ainsi de suite.


Avec un peu de recul, il s’agit là d’une vraie expérience collective. On est ressorti de ce court séjour en ayant l’impression d’avoir découvert un formidable terrain d’expérimentation, pour un mode de vie alternatif, en collectif et plus responsable (les repas sont végétariens, ils font de la permaculture, aident la boulangère contre du pain…).
Six mois pour former des jeunes à devenir des citoyens du monde, ce n’est pas anodin ! 

Et si le service civique était encouragé de cette manière pour nous permettre à tous de devenir pleinement citoyens?

La Bascule c’est aussi cette prise de conscience. 


Ce que l'on retient de notre visite au QG de La Bascule, lobby citoyen

by 
Arthur Chammas
Inside Ouishare
July 4, 2019
Share on

La Bascule est un collectif initié par Maxime de Rostolan (fondateur de Fermes d’avenir) qui a pour but de créer un mouvement de bascule dans notre société. Intrigués par ce mouvement, nous leur avons rendu viste à Pontivy, leur QG.

L’histoire part d’une intervention de Maxime dans une école qui met au défi des étudiants de s’engager pour 6 mois afin de réfléchir ensemble à la transition de notre société vers un monde plus responsable socialement et écologiquement. Ce collectif vise à l'émergence d’une société plus juste socialement, prenant soin de l’environnement et résolument démocratique. Aujourd’hui, comme Ouishare, l'approche privilégiée est la collaboration, l’amplification de ce qui est déjà fait par d'autres acteurs : individus, associations, entreprises… 

Nous sommes allés à Pontivy en Bretagne, où bat le cœur de la Bascule, dans une clinique désaffectée qui bientôt sera transformée en EPHAD. Une quarantaine de personnes y ont trouvé résidence. La moyenne d’âge est jeune, autour de 25 ans. 


On a eu la chance en arrivant, de passer l’après midi à écouter et commenter les présentations des différents organes de gouvernance du mouvement, car les membres de la bascule se préparaient pour une vidéo de présentation en direct du mouvement. On a aussi pu participer à un temps de travail sur l’événement clé de la bascule qui se profile pour la fin août : L’an Zéro, un festival qui réunit les acteurs des transitions écologique, sociale et démocratique pour amplifier l’élan de bascule. 

Ces quelques moments d’observation ont été pour nous une source d’inspiration, et ont renforcé notre confiance en la capacité d’un groupe à s’organiser pour réaliser de grandes choses.


Nous avons été impressionnés par : 

  • Leur capacité à vivre ensemble dans une situation très précaire, confort très limité et pourtant nous avons pu observer une ambiance très chaleureuse, un partage des tâches qui à l’air de fonctionner et une sorte d’harmonie. 
  • L’accueil très convivial bien qu’informel. On se sent tout de suite bienvenu et vite intégré au collectif. On ressent une grande curiosité de la part de chaque résident. Cet accueil nous a particulièrement étonné au vu du peu de temps disponible, et des préoccupations quotidiennes de la communauté.


Nous avons particulièrement aimé : 

  • Un de leurs organes (=équivalent de nos groupe de gouvernance): le chemin

ils ont mis en place une gouvernance partagée avec l’université du nous qui a fait émerger une dizaine d’organes.
Le chemin est celui qui s’assure du cadre du travail, il a pour but de faciliter les relations entre les individus, et notamment à travers une équipe de facilitateurs qui facilitent les réunions d’autres membres de la communauté. 

  • Le Flash info : pour répondre à des problèmes de communication interne ils ont mis en place un flash info (méthode de diffusion de l’information aux moments des repas (toujours en commun)). Une manière assez simple et efficace, de partager les informations à toutes l’équipe. C’est à la fois rafraîchissant et efficace. Le principe est le suivant : tout le monde se regroupe après le repas en ronde et se met à chanter “flash info”, puis tout de suite un membre prend la parole pour annoncer une nouvelle très rapide, le silence se fait et le groupe reprend le jingle “flash info”, un autre membre prend la parole et donne une nouvelle et ainsi de suite.


Avec un peu de recul, il s’agit là d’une vraie expérience collective. On est ressorti de ce court séjour en ayant l’impression d’avoir découvert un formidable terrain d’expérimentation, pour un mode de vie alternatif, en collectif et plus responsable (les repas sont végétariens, ils font de la permaculture, aident la boulangère contre du pain…).
Six mois pour former des jeunes à devenir des citoyens du monde, ce n’est pas anodin ! 

Et si le service civique était encouragé de cette manière pour nous permettre à tous de devenir pleinement citoyens?

La Bascule c’est aussi cette prise de conscience. 


by 
Arthur Chammas
Inside Ouishare
July 4, 2019

Ce que l'on retient de notre visite au QG de La Bascule, lobby citoyen

by
Arthur Chammas
Inside Ouishare
Share on

La Bascule est un collectif initié par Maxime de Rostolan (fondateur de Fermes d’avenir) qui a pour but de créer un mouvement de bascule dans notre société. Intrigués par ce mouvement, nous leur avons rendu viste à Pontivy, leur QG.

L’histoire part d’une intervention de Maxime dans une école qui met au défi des étudiants de s’engager pour 6 mois afin de réfléchir ensemble à la transition de notre société vers un monde plus responsable socialement et écologiquement. Ce collectif vise à l'émergence d’une société plus juste socialement, prenant soin de l’environnement et résolument démocratique. Aujourd’hui, comme Ouishare, l'approche privilégiée est la collaboration, l’amplification de ce qui est déjà fait par d'autres acteurs : individus, associations, entreprises… 

Nous sommes allés à Pontivy en Bretagne, où bat le cœur de la Bascule, dans une clinique désaffectée qui bientôt sera transformée en EPHAD. Une quarantaine de personnes y ont trouvé résidence. La moyenne d’âge est jeune, autour de 25 ans. 


On a eu la chance en arrivant, de passer l’après midi à écouter et commenter les présentations des différents organes de gouvernance du mouvement, car les membres de la bascule se préparaient pour une vidéo de présentation en direct du mouvement. On a aussi pu participer à un temps de travail sur l’événement clé de la bascule qui se profile pour la fin août : L’an Zéro, un festival qui réunit les acteurs des transitions écologique, sociale et démocratique pour amplifier l’élan de bascule. 

Ces quelques moments d’observation ont été pour nous une source d’inspiration, et ont renforcé notre confiance en la capacité d’un groupe à s’organiser pour réaliser de grandes choses.


Nous avons été impressionnés par : 

  • Leur capacité à vivre ensemble dans une situation très précaire, confort très limité et pourtant nous avons pu observer une ambiance très chaleureuse, un partage des tâches qui à l’air de fonctionner et une sorte d’harmonie. 
  • L’accueil très convivial bien qu’informel. On se sent tout de suite bienvenu et vite intégré au collectif. On ressent une grande curiosité de la part de chaque résident. Cet accueil nous a particulièrement étonné au vu du peu de temps disponible, et des préoccupations quotidiennes de la communauté.


Nous avons particulièrement aimé : 

  • Un de leurs organes (=équivalent de nos groupe de gouvernance): le chemin

ils ont mis en place une gouvernance partagée avec l’université du nous qui a fait émerger une dizaine d’organes.
Le chemin est celui qui s’assure du cadre du travail, il a pour but de faciliter les relations entre les individus, et notamment à travers une équipe de facilitateurs qui facilitent les réunions d’autres membres de la communauté. 

  • Le Flash info : pour répondre à des problèmes de communication interne ils ont mis en place un flash info (méthode de diffusion de l’information aux moments des repas (toujours en commun)). Une manière assez simple et efficace, de partager les informations à toutes l’équipe. C’est à la fois rafraîchissant et efficace. Le principe est le suivant : tout le monde se regroupe après le repas en ronde et se met à chanter “flash info”, puis tout de suite un membre prend la parole pour annoncer une nouvelle très rapide, le silence se fait et le groupe reprend le jingle “flash info”, un autre membre prend la parole et donne une nouvelle et ainsi de suite.


Avec un peu de recul, il s’agit là d’une vraie expérience collective. On est ressorti de ce court séjour en ayant l’impression d’avoir découvert un formidable terrain d’expérimentation, pour un mode de vie alternatif, en collectif et plus responsable (les repas sont végétariens, ils font de la permaculture, aident la boulangère contre du pain…).
Six mois pour former des jeunes à devenir des citoyens du monde, ce n’est pas anodin ! 

Et si le service civique était encouragé de cette manière pour nous permettre à tous de devenir pleinement citoyens?

La Bascule c’est aussi cette prise de conscience. 


by 
Arthur Chammas
Inside Ouishare
Thank you! Your subscription has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form... You might already have signed up ?